Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Mairie de Luc-la-Primaube
6 place du Bourg
12450 Luc-la-Primaube
Tél : 05 65 71 34 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
@ contactez-nous

 

  W3C

paragraphe Le Festival du Rouergue, vitrine de la culture planétaire 

Folklore International

Les élus sont venus à la rencontre de la population
Deux réunions publiques viennent de se tenir au Centre Social Polyvalent de La Primaube et au Centre d’Animation de Luc
En invitant la population à participer aux réunions publiques, les élus de Luc-la-Primaube démontrent  leur volonté de rester à l’écoute du terrain afin de pouvoir répondre aux attentes de leurs administrés. Dernière semaine de juin, Jean Philippe Sadoul, accompagné de plusieurs Adjoints au Maire et Conseillers Municipaux, est ainsi venu à la rencontre des habitants. L’occasion de dresser, à mi-mandat,  un premier bilan de l’action communale mais aussi de faire  un point global sur les actions et les chantiers en cours ainsi que sur les projets à venir.
 
Concilier développement urbain et forte identité rurale
La présence, à La Primaube comme à Luc, de plusieurs dizaines de personnes a en tout cas confirmé l’intérêt de la démarche. Jean Philippe Sadoul est tout d’abord revenu sur le fil conducteur d’une politique menée depuis maintenant plus de 3 ans maintenant : « La priorité est de s’adapter à l’évolution croissante de la démographie tout en préservant et en renforçant la qualité du cadre de vie ». Et le premier magistrat de rappeler que « les indispensables aménagements urbains demandaient réflexion et maîtrise pour que la commune, qui compte une soixantaine d’exploitations agricoles, conserve aussi une identité rurale ».
 
Espaces publics à La Primaube, projet "cœur de bourg" à Luc, intercommunalité, voirie…
Pendant près de 2 heures, les élus ont ainsi mené un débat fait d’explications, de précisions mais aussi d’échanges avec des assistances participatives. Le point a été fait sur le chantier de requalification des espaces publics de La Primaube. L’occasion de confirmer que la première phase (place Saint-Jean, place de l’Etoile, espace commercial L’Horizon) était bien en cours d’achèvement et que la prochaine étape (avenue de Toulouse) serait lancée dès septembre prochain. Jean Philippe Sadoul a ensuite rappelé « la grande importance » accordée au prochain grand projet porté par son équipe, à savoir l’opération "cœur de bourg" à Luc.  Une opération qui ambitionne d’aménager et de dynamiser le cadre de vie en donnant aux services publics destinés au plus grand nombre toute la place qu’ils méritent. Place de la commune de Luc-la-Primaube dans l’intercommunalité, importance du réseau routier (quelque 60 kms de voirie) et collaboration avec les services du Conseil général, révision du système des transports urbains (la fréquence des allers retours quotidiens entre  La Primaube, Luc et Rodez va être sensiblement augmentée avec de gros efforts tarifaires), projets de développement autour du futur parc des expos de Malan-Les Cazals… autant de thèmes qui ont nourri des échanges constructifs qui se sont noués entre élus et Luco-Primaubois.


Après une escale à La Primaube en fin d’après-midi, les groupes représentant la Corée, l’Equateur et la Pologne ont proposé, en soirée à Luc, un spectacle haut en couleurs, sons et lumières.


Luc-la-Primaube devient une étape incontournable pour tous les festivals internationaux de passage dans la région. Moins de 3 semaines après celui du chant choral, qui avait permis d’apprécier le talent des Sud-Africains de la troupe Palissander, c’est le Festival folklorique du Rouergue qui a fait étape sur la commune. Après une première escale à La Primaube, avec vin d’honneur offert par la municipalité et échange de cadeaux en guise de bienvenue, les troupes venues de Corée, d’Equateur et de  Pologne ont investi l’Espace d’Animation de Luc. Pendant plus de 2 h, près de 800 personnes ont participé à ce véritable échange culturel sur base de folklore et donc d’histoire de la fraternité humaine. D’Amérique Latine jusqu’en Europe, avec notamment la troupe locale de la Cabrette du Rouergue, en passant par l’Asie, cette balade à travers les continents a conquis un nombreux public visiblement charmé par la grâce des danseurs et danseuses, la couleur des chants et la beauté des costumes.  Cette 56e édition du Festival Folklorique International du Rouergue est aussi un bel exemple de générosité et de solidarité puisque, grâce à l’investissement de plus de 200 bénévoles, cette semaine passée dans les départements de l’Aveyron, du Lot et de la Lozère trouvera un prolongement en Côte d’Ivoire où l’école primaire de Taabo pourra être soutenue.