Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Mairie de Luc-la-Primaube
6 place du Bourg
12450 Luc-la-Primaube
Tél : 05 65 71 34 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
@ contactez-nous

 

  W3C

paragraphe Retour sur la conférence "Aqueduc Romain" du mardi 14 juin

 

 

L’aqueduc garde une partie de ses secrets…
La conférence tenue ce mardi 14 juin par Aurélien Pierre, conservateur du Musée Fenaille, et Jean-Philippe Savignoni, guide conférencier conteur du patrimoine, a réuni une cinquantaine de personnes
Des chiffres, des images, des lectures de textes antiques, des anecdotes, des témoignages, des questions, des réponses…, près de 2 heures durant, la conférence qui s’est tenue à l’Espace d’Animation de Luc a tenu en haleine une bonne  cinquantaine de personnes. Ce public de tout âge espérait que l’aqueduc gallo- romain, construit au premier siècle de notre ère et redécouvert puis rénové au milieu du XIXe siècle, livrerait enfin tous ses secrets. Si les conférenciers ont levé le voile sur de nombreux mystères, d’autres questions restent, aujourd’hui encore, sans réponse avérée : « L’arrivée de l’eau jusqu’au piton ruthénois reste très énigmatique », a expliqué Aurélien Pierre, avant d’avancer l’hypothèses « d’un système de siphon avec des conduites forcées en plomb ». Une configuration qui, si elle était vérifiée, serait exceptionnelle car présente sur seulement 2 ou 3 sites en Gaule. D’où l’intérêt que représente le projet de prospection avancé par le service régional d’archéologie qui pourrait permettre de retrouver enfin l’intégralité du tracé de cet aqueduc gallo-romain. En attendant, les Luco-Primaubois pourront participer, le dimanche 18 septembre dans le cadre des Journées du patrimoine, à une sortie champêtre organisée à Luc sur la thématique du patrimoine bâti.


L’aqueduc garde une partie de ses secrets…


La conférence tenue ce mardi 14 juin par Aurélien Pierre, conservateur du Musée Fenaille, et Jean-Philippe Savignoni, guide conférencier conteur du patrimoine, a réuni une cinquantaine de personnes.
Des chiffres, des images, des lectures de textes antiques, des anecdotes, des témoignages, des questions, des réponses…, près de 2 heures durant, la conférence qui s’est tenue à l’Espace d’Animation de Luc a tenu en haleine une bonne  cinquantaine de personnes. Ce public de tout âge espérait que l’aqueduc gallo- romain, construit au premier siècle de notre ère et redécouvert puis rénové au milieu du XIXe siècle, livrerait enfin tous ses secrets. Si les conférenciers ont levé le voile sur de nombreux mystères, d’autres questions restent, aujourd’hui encore, sans réponse avérée : « L’arrivée de l’eau jusqu’au piton ruthénois reste très énigmatique », a expliqué Aurélien Pierre, avant d’avancer l’hypothèses « d’un système de siphon avec des conduites forcées en plomb ». Une configuration qui, si elle était vérifiée, serait exceptionnelle car présente sur seulement 2 ou 3 sites en Gaule. D’où l’intérêt que représente le projet de prospection avancé par le service régional d’archéologie qui pourrait permettre de retrouver enfin l’intégralité du tracé de cet aqueduc gallo-romain. En attendant, les Luco-Primaubois pourront participer, le dimanche 18 septembre dans le cadre des Journées du patrimoine, à une sortie champêtre organisée à Luc sur la thématique du patrimoine bâti.

 

aqueduc_romain1aqueduc_romain2